Une petite Histoire

Bonjour, Vous êtes ici sur la page première du site droitcompare.net ... Quelques petites explications, tout d'abord, peut être vous étiez vous perdu dans les meandres d'internet (cela arrive souvent même pour les plus sages d'entre nous) ou peut être avez-vous tapé quelques mots clés qui vous ont renvoyer ici (on ne sait jamais ... il parait que dotclear est moins bien référence que Wordpress, mais bon ceci est un autre débat).

Que ce soit l'une ou l'autre des alternatives vous voilà peut être devant un site dont le terme "droit" et "compare" vous saute peut être aux yeux, ou au moins vous interpelle. Face à cet ébahissement que je ressens (si si, ne faites pas semblant je comprends votre désarroi), je me dois de vous donner quelques explications, et puisque nous sommes (les auteurs) censés être des hommes d'une rectitude absolu, si ce n'est dans l'être au moins dans le paraître (ou l'inverse, je ne sais plus), je me dois donc de faire un apparthé ! (Hey oui, trop facile de donner des réponses simples à des questions complexes ... de surcroit je me permettrais d'user de la phrase de Coluche vous amener ce vers quoi un bon juriste doit vous amener, paraphrasant donc Coluche, je dirais "Un juriste c'est quelqu'un que, quand tu lui as posé une question, à la fin tu sais même plus quelle question tu lui as posé" !

Donc voilà nous sommes, qu'est ce que le droit comparé ?

Pour être précis et honnête le site droitcompare.net est né en 2014 de la suite des élections (décalées) pour le conseil des Usagers au sein de l'UFR 07 de droit comparé de l'Université Paris Panthéon Sorbonne. Cette communauté d'esprit concerne en partie donc des juristes d'une part, ayant une fibre comparatistes (mais pas que) d'autre part .

Bref, en un mot comme en cent, le droit comparé c'est la raison d'être de notre réunion sur ce site (mais cela n'explique pas ce qu'il est me diriez vous, et cela est d'autant plus vrai que la totologie exprimé dans l'expression "Etat de Droit" que Carré de Malberg a justement épinglé.

Le droit comparé en fait, c'est la suite de ce que pourrez bien lire et encore plus.

Bonne lecture.

Rakoto RADAODY

Page top